Autre,  Préparation - Organisation

Les tarifs des prestataires de mariage sont-ils chers?

Cet article rentre dans le cadre de mon défi : 31 articles en octobre 2021.

Vous pouvez retrouver la liste des articles de ce défi sur cette page !

L’on entend souvent cette remarque des futurs mariés « les prestataires de mariage coûtent vraiment chers, ils en profitent et s’en mettent plein les poches »… J’exagère un peu mais en substance c’est quand même ça.

Ayant été de l’autre coté de la barrière, je peux vous dire que non, les prestataires de mariage ne sont pas tous très riches. J’irai même jusqu’à dire que pour la plupart des professionnels du mariage, c’est loin, très loin d’être le cas !

Je conçois que ce peut être rageant de mettre une somme qui peut-être considérable pour une journée, mais j’aimerai juste rappeler quelques points.

Attention, cet article n’a pas vocation à me plaindre (d’ailleurs, je ne suis plus prestataire donc bon !), ni à vous culpabiliser. Mais je crois qu’il est bon de rappeler, de temps en temps, la réalité.

Les prestataires sont des professionnels

Et oui, et quand je parle de professionnels, je parle d’entrepreneur.ses déclaré.es.

Nous sommes en France et tout travail contre rétribution doit être déclaré à l’administration, sinon c’est du travail au noir (et c’est interdit).

Et puisque cet.te entrepreneur.se est enregistré.e auprès des services de l’état, et bien il/elle paie des taxes… beaucoup de taxes !

Rappelons aussi qu’une partie de ces taxes servira à lui assurer une retraite (enfin on espère !). Ce qui n’est pas le cas si vous faites travailler quelqu’un au noir.

Les prestataires de mariage n’ont pas le don d’ubiquité

Je pense que c’est le rêve de beaucoup de prestataires : être à deux ou trois mariages en même temps !

Malheureusement, ce n’est pas (encore ? non pitié !) possible.

Votre photographe, votre wedding planner, votre DJ ne peuvent faire qu’un mariage par jour (et donc le plus souvent par week-end car rares sont encore les mariages en semaine).

Alors que votre boulanger pourra vendre des centaines de baguettes par jour, vos prestataires ne feront que votre mariage ce week-end là.

Ce que vous payez dans les prestations

Lorsque vous faites appel à un prestataire (et plus largement à une entreprise quel qu’elle soit), vous payez une prestation visible mais vous payez aussi tout ce qui est caché, entre autre :

  •             Le savoir faire : et oui, le savoir faire se paye. Un débutant aura en général des tarifs plus bas que quelqu’un qui a beaucoup d’expérience. Un peu comme dans toute entreprise : un jeune fraichement sorti de l’école prendra du galon au fur et à mesure des années.
  •             La formation continue : les prestataires se forme régulièrement pour être de plus en plus performant. Mais ces formations sont en général payées par eux, non par leur employeur (normal, ils sont en général leur propre patron !).
  •             Les outils professionnels : certains outils professionnels coûtent chers comme les logiciels de gestion comptable par exemple. De plus, chaque corps de métiers aura ses charges propres : du matériel spécifique qu’il faut renouveler régulièrement (appareil photo pour les photographe, matériel de cuisine pour les traiteurs, vous voyez l’idée ?)
  •             La publicité : ce prestataire, vous avez bien du le trouver ! Peut-être l’avez vous connu grâce à un annuaire de prestataire, un flyer chez un commerçant, une publicité sur un site de mariage, ou grâce à son super stand sur un salon du mariage. Et tout cela se paie, parfois très cher !

La saison des mariages est courte

Rappelons aussi que la saison des mariages est courtes : elle se joue en général sur 4 ou 5 mois. Il faut donc que les professionnels aient un maximum de prestations sur cette période. Et comme ils ne peuvent se dédoubler (point n°1), il faut que leur chiffre d’affaire annuel soit fait sur cette période.

Un mariage, pour un prestataire, ce n’est pas seulement le jour J.

Vous l’avez remarqué si vous êtes en plein dans les préparatifs, un mariage se prépare longtemps à l’avance. C’est valable pour les futurs mariés mais aussi pour les prestataires.

Prenons l’exemple du traiteur. Vous allez le rencontrer une première fois pour discuter de vos souhaits et de ses différentes propositions, vous allez réfléchir et le recontacter pour ajuster. Il va vous établir un devis. Vous allez certainement également faire un dîner d’essai (qu’il va devoir préparer donc). Puis une fois que tout sera ok pour vous, il va devoir préparer ses commandes, prévoir le nombre de personnes pour le service et la cuisine, faire les contrats de travail, aller chercher ses commandes, préparer le maximum de choses à l’avance, tout transporter sur le lieu de la réception… C’est un énorme travail.

Deuxième exemple : le/la photographe. Là encore vous allez le/la contacter, le rencontrer une première fois. Avoir des échanges réguliers avec lui/elle. Peut-être le revoir. Il va préparer son matériel, aller sur le lieu fixé avec vous, être présent le nombre d’heures définies par le contrat.

Et c’est là qu’intervient l’après mariage ! Notamment dans le cas du photographe ! Le traitement photo prend du temps, beaucoup de temps ! Pour une journée de prises de vue, Cécile Plessis, une amie photographe me confiait devoir passer près de 3 ou 4 jours en traitement.

Des prestations uniques et différentes.

Oui une coiffure de mariée ou un bouquet coûtent plus chers que les chignons ou les bouquets classiques. La raison est que la technique utilisée pour la prestation n’est pas la même.

Un.e coiffeur.se mettra plus de soin dans un chignon qui sera au centre de l’attention toute la journée. Il devra tenir sur le long terme, les techniques seront plus poussées également.

De même pour un bouquet. Il faudra des fleurs extrêmement fraiches, sous peine qu’à midi, tout soit fané. Il va falloir qu’il tienne dans votre main toute la journée malgré les manipulations diverses. Il sera agrémenté de perles ou de ruban si vous le souhaitez… Et souvent beaucoup plus soigné qu’un bouquet que vous mettrez en vase aussitôt rentré chez vous.

De plus, chaque prestation est unique. Aucun mariage ne se ressemble exactement. On peut retrouver des similitudes bien sûr, mais dans les faits, les prestataires s’adaptent à vos envies, et c’est bien normal (et c’est ce qui selon moi, fait le charme du métier). Les couples sont différents, les journées différentes, les décors uniques, les demandes différentes.

L’adaptabilité demande du temps. Et vous l’aurez compris, pour un professionnel, le temps c’est de l’argent…

Conclusions

Pour conclure, je vous conseillerai juste deux choses lorsque vous êtes face à un devis qui vous paraît très (trop) cher :

            – essayez de vous mettre à la place du professionnel, rappelez-vous les points ci-dessous et calculez rapidement le nombre d’heures que sa prestation implique. Mettez-y un taux horaire d’un entrepreneur (qui est bien plus élevé que le taux horaire du smic si l’on considère tous les points mentionnés).

            – si vous ne comprenez pas un devis, demandez des explications. Si en face c’est silence radio, vous avez le droit d’aller voir ailleurs !

N’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram, Pinterest et Facebook.

Si vous êtes un super prestataire engagé, vous pouvez rejoindre le groupe Facebook qui vous est réservé.

Si vous vous mariez prochainement, vous pouvez rejoindre le groupe des futurs mariés engagés par ici !

N'hésitez pas à partager cet article si vous l'avez aimé !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement votre check list spécial Décoration de mariage pour ne rien oublier, lister vos besoins et faire le point tout au long de vos préparatifs!