Uncategorized

Il y a des jours où je désespère…

Cet article rentre dans le cadre de mon défi : 31 articles en octobre 2021.

Vous pouvez retrouver la liste des articles de ce défi sur cette page !

Je vous avais déjà parlé dans cet article de mon « addiction » aux réseaux sociaux.

Je les consulte très régulièrement, plusieurs fois dans la journée. J’y consulte mes statistiques, je poste mes nouveaux articles, je zieute l’actualité des collègues blogueurs ou des prestataires engagés dans une démarche éco-responsable… et les groupes dédiés aux mariages…

Et c’est là que ça se corse.

Du bon et du mauvais

Je suis différents groupes dédiés aux mariages, des groupes généralistes et des groupes spécialisés autour d’un thème.

Il y a sur ces groupes des dizaines de posts par jour. Je ne les vois donc pas tous mais j’arrive à saisir les grandes tendances…

En ce moment, tout le monde parle des pampas, vous savez, ces grandes tiges ringardes il y a quelques années mais à la mode aujourd’hui. Tous les futurs mariés ayant un thème plus ou moins nature en cherchent en ce moment, certains allant même jusqu’à en acheter à l’autre bout du monde alors qu’il en pousse partout en France…

Sur ces groupes, les futur.es marié.es s’échangent les bons plans, se conseillent, s’entraident beaucoup et parfois s’insultent aussi… et oui la bienveillance n’est pas toujours de mise !

Aucun de ces groupes n’est dédié aux mariages écologiques (c’est pourquoi j’en ai créé un !). Je le sais pertinemment, la notion d’éco-responsabilité n’est clairement pas au centre des conversations dans les espaces d’échanges liés aux mariages.

Parfois, quelques posts sortent du lot et je me dis que finalement, rien n’est perdu… mais je me rend vite compte que le souci premier n’est pas la préservation de la planète mais la plupart du temps économique.

Comme cette personne qui sur un groupe de mariages « champêtres » montrait les assiettes vintage qu’elle avait chiné en brocante ou chez Emmaüs… Chouette, me suis-je dit, enfin une personne qui chine, récupère.. allons voir ses autres messages.

Quelle déception lorsque je vois que le dernier partage fait concerne ses achats chez Ikéa, des centaines de verres car « c’est plus économique que de louer ».

Ou encore tous ces messages concernant les fausses fleurs sur des mariages avec pour thème la nature.

Ne parlons même pas des achats presque compulsifs fait chez Action, ou d’autres discounters…

Incompréhension, découragement et envie de tout plaquer

Je ressors de la lecture de ces messages parfois complètement découragée.

Je n’arrive pas à comprendre comment aujourd’hui encore, on peut s’extasier d’acheter du neuf, du bas prix, en connaissance de cause sur les dommages fait à la planète.

Alors que les rapports alarmants sont publiés et mis au grand jour, que l’on parle partout d’écologie, de réchauffement climatique, de conditions de travail désastreuses des personnes employées partout dans le monde, comment peut-on aujourd’hui encore se réjouir d’avoir fait un « bon » achat parce qu’on a économisé deux francs six sous.

Le monde du mariage a cela de particulier qu’il concerne la fête, un moment heureux qui restera gravé dans les mémoires.

Et sous cet argument, on écrase les considérations écologiques car « on ne se marie qu’une fois, on peut bien se faire plaisir ».

Alors, oui, parfois, je me dis, à quoi bon continuer ce blog?

Un petit tour et ça repart !

Vous ai-je dit que j’avais un conjoint formidable ? Il me soutient dans toutes mes entreprises un peu folles (et il y en a beaucoup !).

Et après un énième découragement, il m’a rappelé que la prise en compte de l’éco-responsabilité dans le secteur du mariage est très récent, que ça allait être long et que beaucoup de gens n’envisagent même pas que l’on puisse faire autrement… et que par ce blog je fais ma part du colibri.

Alors je reprends du poil de la bête et je me remets à penser à mes futurs articles, aux différents partenariats, et je recommence à me dire que oui, les choses vont changer…

N’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram, Pinterest et Facebook.

Si vous êtes un super prestataire engagé, vous pouvez rejoindre le groupe Facebook qui vous est réservé.

Si vous vous mariez prochainement, vous pouvez rejoindre le groupe des futurs mariés engagés par ici !

N'hésitez pas à partager cet article si vous l'avez aimé !

Laisser un commentaire