Décoration,  Préparation - Organisation

DIY mariage et écologie

diy mariage ecologie

Cet article rentre dans le cadre de mon défi : 31 articles en octobre 2021.

Vous pouvez retrouver la liste des articles de ce défi sur cette page !

Les DIY mariage sont à l’honneur sur de nombreux blogs dédiés. Mais réaliser sa décoration soi-même, ses faire-part, les cadeaux pour les invités est-il vraiment écologique?

Définition du DIY

DIY est l’acronyme de  « Do It Yourself », que l’on peut traduire par « fais le toi même ».

Le concept est tout simple : plutôt que d’acheter des objets ou produits tout fait, on les fabrique !

Vous pouvez trouver des DIY dans tous les domaines : décorations, produits ménagers, loisirs créatifs, cuisine, bricolage, jardinage, et bien évidement les mariages !

Que ce soit pour créer ses faire-part, son plan de table, marque place, cadeaux invités, bougies, le DIY s’invite partout !

Volonté de personnaliser son mariage, de faire des économies ou juste pour le plaisir de créer… chacun aura sa motivation.

On pourrait penser que les DIY sont écologiques, mais est-ce vraiment le cas ?

Petit éclairage !

Avantages des DIY mariage

Faire soi même présente de nombreux avantages.

            Créer avec ses mains

Le premier avantage est le plaisir (bon d’accord, ça dépend pour qui !). Plaisir de faire avec ses mains, d’élaborer quelque chose de vraiment unique, de réaliser un objet, une décoration. Il faut avouer que pour beaucoup de personnes, fabriquer quelque chose avec ses petits doigts n’est pas forcément un acte quotidien. On en tire alors une grande fierté !

installation diy mariage

            Personnalisation à souhait

Et oui, créer votre propre décoration pour votre mariage permettra de les personnaliser intégralement. Couleur, forme, ajout de vos prénoms et de la date de l’événement, tout est permis ! La seule limite est votre imagination (et peut-être votre dextérité !).

            Épater ses invités

Je le dis avec une grande ironie, car vous savez si vous avez lu quelques uns de mes articles à quel point le « je veux faire le mariage le plus impressionnant pour en mettre plein la vue à mes invités » m’horripile. Mais il n’empêche qu’on peut tirer une certaine fierté à dire « c’est moi qui l’ai fait ! »

Inconvénients des DIY mariage

            Le temps

Certains DIY mariage peuvent parfois prendre du temps… beaucoup de temps.

Car il faut envisager la création du début à la fin : il y a le temps d’imagination, de recherche d’idées, de tests, d’échecs, de recherches des fournitures et de la réalisation proprement dite.

Autant certain peuvent être très simple, autant d’autres s’avèrent plus compliqués… c’est le cas par exemple de la fabrication des bougies ou la confection des faire-part.

            La place

Il faut aussi être bien conscient que tout bricolage demande de la place. Parfois, beaucoup. Il faut pouvoir stocker le matériel, les matériaux et les réalisations finies…

Si l’on reprend l’exemple des bougies, il faut penser qu’avant d’être mis en cartons prêtes à être emmener sur le lieux du mariage, il faudra qu’elles sèchent, et qu’elles soient donc toutes mises les unes à coté des autres durant ce temps. Alors oui, on peut les faire en plusieurs fois, mais dans ce cas là, on en revient au point précédent !

            Besoin d’équipement

Ne l’oublions pas, si vous n’êtes pas un.e adepte du bricolage, vous n’avez peut-être pas le matériel de base : pistolet à colle, perforatrice, cutter rotatif, massicot… sans parler des scies, visseuses, perceuses pour le gros matériel.

faire ses diy mariage demande parfois beaucoup d'équipement et de la place

Economique ?

En règle générale oui, faire soi même sera plus économique. La raison est simple : vous ne payez pas le temps passé. Car lorsque l’on achète des éléments (souvent personnalisés) créés par des créateur.rice.s, on paye le savoir-faire, l’achat du matériel, des machines, mais aussi et surtout le temps passé (et les impôts) !

Il y a quelques années, cette anecdote circulait sur internet. Une créatrice racontait un échange avec une « cliente » qui se plaignait que ce que la créatrice vendait était trop cher. Cette dame lui disait qu’elle pourrait très bien le faire elle-même, qu’en achetant le matériel, elle en aurait pour beaucoup moins cher.

La créatrice ne s’est pas démontée et a alors proposé à la cliente de lui vendre ce qu’elle demandait, au prix de la matière, sans plus-value.

Elle lui a alors envoyé la matière, juste les matériaux pour fabriquer l’objet désiré en lui ajoutant une petite note lui expliquant que ce n’était pas avec la vente de la matière que la créatrice gagnait sa vie, mais bien grâce au temps passé à la réalisation.

Je m’écarte un peu du sujet mais je crois qu’il est aussi bon de rappeler que les artisans prennent du temps pour la réalisation de leur création, et que ce temps, c’est leur gagne-pain !

Mais revenons à notre sujet. Sur cette base, faire soi-même est donc économique. Mais, encore faut-il, comme nous l’avons vu plus haut, avoir tout le matériel nécessaire.

De plus, il faut aussi se souvenir que vous allez acheter les matériaux en très petite quantité (contrairement à un artisan qui travaillera avec des grossistes). Vous allez donc payer plus cher la matière première.

Mais globalement, si vous avez les outillages, ou que vous les empruntez ou les louez, cela vous reviendra tout de même un peu moins cher.

Ecologique oui mais pas toujours !

            L’origine du matériel

Nous l’avons vu, si vous n’êtes pas équipé, il vous faudra vous fournir en matériel spécifique. Là encore, si vous allez en grande surface de bricolage pour acheter une scie spécifique qui ne vous servira que pour cette occasion, la balance écologique penchera du mauvais coté…

Par contre, si vous empruntez cette scie à votre voisin ou que vous la louez, cela deviendra écologiquement plus intéressant !

            Choix des matériaux

L’aspect écologique de votre création dépendra de différents paramètres, le plus important à mon sens étant le choix et la provenance des matériaux.

Prenons l’exemple des faire-parts. Si vous décidez de les faire vous même, vous allez devoir choisir le papier. Si celui-ci est un papier classique, de ceux que l’on trouve dans les magasins de loisirs créatifs par exemple, il y a fort à parier qu’il ne sera ni recyclé, ni recyclable (comme le papier à planter par exemple). De plus, si vous les imprimez de chez vous, l’encre utilisée sera une encre non écologique.

Dans ce cas, faire appel à un créateur qui a l’habitude de travailler avec des papiers et de l’encre labellisés sera plus écologique.

Pour ce qui est des autres matériaux comme le bois par exemple, privilégiez toujours la récupération ou la seconde main. 

papier pour diy mariage

            Processus de fabrication

Le processus de fabrication de vos DIY mariage sera lui aussi à envisagé. En effet, un DIY qui aura été longtemps élaboré, avec de nombreux essais, ne sera pas forcément très écologique.

De plus, l’utilisation de certaines machines demandent des temps de préchauffe. Là encore, il vaut mieux dans ce cas faire toute la réalisation (tous les faire-part d’un seul coup par exemple) plutôt que de faire des petites sessions avec ce long préchauffage à chaque fois.

            Une consommation raisonnée

Mais d’une manière générale, faire soi-même permet de limiter la consommation de masse, la surconsommation. On aura plutôt tendance à vouloir opter pour de la récupération, du détournement d’objet (upcycling)…

Si vous n’achetez pas votre matériel sur des sites (trop) bien connus mais que vous cherchez bien des alternatives, alors tout ira bien et vous ferez de belles réalisations éco-responsables !

N’hésitez pas à me rejoindre sur Instagram, Pinterest et Facebook.

Si vous êtes un super prestataire engagé, vous pouvez rejoindre le groupe Facebook qui vous est réservé.

Si vous vous mariez prochainement, vous pouvez rejoindre le groupe des futurs mariés engagés par ici !

N'hésitez pas à partager cet article si vous l'avez aimé !

Laisser un commentaire